PARTAGER
Le premier à tester l'AMP e-commerce : Ebay.com

L’AMP fait encore parler de lui (elle ?) avec depuis quelques mois une nouvelle possibilité de mise en place pour les sites e-commerce. Car en effet selon une étude de Comscore, depuis 2014 le mobile prend une part de plus en plus importante dans le parcours d’achat des internautes.

L’AMP c’est quoi ?

Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu’est l’AMP, revenons rapidement sur le sujet. AMP est un acronyme pour plusieurs choses selon le domaine d’activité. Dans notre cas AMP correspond à l’expression Accelerated Mobile Pages.

L’objectif ? Afficher plus rapidement les pages web en situation de mobilité.

Par qui ? Google, en claire réponse à Facebook (Instant Articles) et Apple (Apple News)

Depuis quand ? Octobre 2015 (communication Google) et février 216 (déploiement).

Comment ? En réduisant les appels et le style des pages

Comment le détecter ? Vous retrouverez ce logoPage AMPà côté des résultats de recherches compatibles

Pour plus d’informations, rendez-vous sur l’article dédié sur notre blog.

AMP ecommerce, à prendre ou à laisser ?

Pour le moment, le service AMP pour le e-commerce n’est pas encore au point, nous ne vous recommandons pas de passer à l’utilisation de cette nouvelle fonctionnalité. Mais vous pouvez tout de même le garder en tête pour vos prochaines optimisations de sites Internet.

Le projet pour le e-commerce (même si débuté en septembre 2016), n’étant pas encore totalement au point et à jour, nous vous expliquons plus en détail pourquoi nous ne vous recommandons un passage trop rapide.

1. Trop de développement pour peu de résultats concrets

En effet, l’adaptation au format AMP demande du développement dans 90% des cas et étant donné que le projet n’est pas assez abouti. Il ne faut pas penser que l’AMP est une surcouche, c’est comme si vous développiez votre site une nouvelle fois dans une version (très) simplifiée.

Nous vous recommandons de concentrer vos développements sur des « éléments basiques » (structure de la page, AJAX, filtres, temps de chargement, etc.) avant de partir sur un développement complémentaire de ce genre.

2. L’AMP c‘est bien, mais c’est surtout un plus

En effet passer sur un format AMP aura un effet bénéfique sur votre site … surtout du côté utilisateurs (site rapide) et CTR depuis les résultats de recherche (mise en avant).

Google indique un gain entre 15 et 85% du taux de clic pour les sites éditoriaux présents dans le carrousel des résultats de recherche.

Mais il faut bien garder en tête que pour un site éditorial c’est un plus, pour un site e-commerce le moteur de recherche n’a pas encore intégré totalement ses propres avancés technologiques.

3. Une compatibilité encore partielle

Même le projet prend de l’ampleur, la compatibilité avec les sites e-commerce reste limitée et surtout partielle. Nous pouvons alors nous poser la question de l’intérêt de développer son site e-commerce en AMP seulement à moitié.

Pour les pages produits, cela devrait fonctionner, mais pour les pages de listings produits il y a déjà une problématique liée au chargement de produits et à l’application des filtres. Sans indiques les potentiels blocages lié au panier et au tunnel de commande.

4. Le cas de la duplication de contenus

SEO(s), je vous vois venir et vous questionner sur l’importance de la duplication de contenus en cas de création d’une version d’un site en AMP. Côté e-commerce vous gérez sûrement déjà une partie canonique … mais ce n’est pas totalement la bonne solution.

Il existe une balise qui permet de limiter (voire éviter) la duplication de contenu sur vos fiches produit :

<link rel="amphtml" href="https://varvy.com/amp-page.html">

5. Le suivi des informations

Que vous utilisez du JS ou un conteneur (GTM ou Commander Act) ou que vous souhaitiez mettre en place des A/B tests ou tests multivariés, sachez qu’avec la version AMP e-commerce vous serez très limité. Cela n’est pas dû à des outils non compatibles, mais surtout à des restrictions imposées (de base) par le format AMP.

6. L’autorité de votre domaine

Comme pour les sites éditoriaux, les sites e-commerces dépendent des liens qui pointent vers eux. Et la problématique détectée sur les sites éditoriaux où les liens de partages sont faits vers la version en cache chez Google se retrouvera aussi sur votre site e-commerce.

A noter que cela jouera sur l’autorité de votre domaine côté robots Google, mais aussi pour les indicateurs Trust Flow, Domain authority, etc.

7. Ebay.com, le contre-exemple

Le premier à tester l'AMP e-commerce : Ebay.com

Un contre-exemple existe sur le marché : Ebay.com ; précurseur sur le marché e-commerce AMP, le site avait lancé plus de 15 millions de pages en 2016 et prévoit toujours une expansion de la technologie à plusieurs millions de destinations en développant les marques et intérêt, courant 2017.

Conclusion

Donc finalement, beaucoup de temps de développement pour des gains peu sûrs en e-commerce. Et le sujet n’a que peu évolué depuis septembre 2016 et les précurseurs comme Ebay sont toujours présents.

Vous pouvez cependant réfléchir à utiliser AMP si vous avez intégré un blog d’actualité dans votre stratégie en ligne : meilleure visibilité, meilleur taux de clic.

Si vous souhaitez tester et vous faire à la technologie, vous pouvez aller sur le site du projet : https://www.ampproject.org/docs/tutorials/create

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 0.0/10 (0 votes)

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE