PARTAGER
google-webmaster-tools
Statistiques des auteurs

 

Le Google Webmaster Tools (ou l’outils pour les webmasters de Google) a bien évolué ces derniers mois.

Nous nous penchons aujourd’hui sur la mine d’informations que l’on peut maintenant trouver dans GWT.

 

 

Au fil du temps l’interface de Google est devenue indispensable car c’est le seul moyen de communiquer pour le Search avec Google (hormis le Spam Report bien sûr 😉

D’ailleurs, beaucoup de Webmasters ont eu la chance de communiquer récemment avec Google à la suite de l’envoi massif de messages dans les comptes GWT.

C’est un fait nouveau, Google se sert maintenant du Webmaster Tools pour faire de la dissuasion, et essayer de faire passer le message que jouer avec le Netlinking : c’est mal !

Bien sûr, au vu du nombre de sites « propres » qui ont reçu le message, et des sites « moins propres » qui n’ont rien vu passer, c’est clairement une tentative d’intimidation de la part de Google pour les Webmasters arrêtent et/ou retirent les liens des annuaires, échanges de liens, CP, commentaires de blogs et autres…

Hormis cette nouvelle forme de communication de la part de Google, le Webmaster Tools a beaucoup d’avantages. Je passe volontairement sur les modules qui existent depuis longtemps du type « Titles dupliqués » ou « URLs en 404 » pour vous parler des modules les plus récents.

 

La gestion des utilisateurs

Énorme bond en avant, on peut maintenant gérer plusieurs utilisateurs avec des droits différents ! Ça parait tous simple, mais pour une agence c’est indispensable, fini les 17 balises Meta de validation GWT dans le <head> des Homepages.

 

Les paramètres d’URLs

Autre point qui existe déjà depuis quelques mois mais qui est très pratique : la gestion des paramètres d’URLs :

La gestion des variables dans GWT

On peut maintenant facilement définir dans GWT que certains paramètres correspondent à de la pagination, du tri, des filtres, du tracking, etc. C’est parfait pour que le crawl, l’indexation et le positionnement s’adaptent à chaque type de page.

 

Les pages indexées

Une nouveauté très pratique, c’est le module « état de l’indexation ». Le module est très précis avec beaucoup d’informations :

indexation des pages par Google

On se rend vite compte que l’opérateur « site: » (tout comme « link: ») ne renvoie qu’une très faible partie d’indexation réelle.

Un petit exemple pour un gros site, le « site: » revoie 183 000 résultats alors que GWT donne un total de 1 149 988 pages indexées 😉

La ligne verte des graphiques est également très intéressante, elle représente les URLs crawlées non prises en compte pour Google pour cause de duplication de contenu ou de redirection.

Je suis juste déçu de ne pas pouvoir sélectionner manuellement la plage des données.

 

Les statistiques des +1

Le module qui permet de visualiser le nombre de +1 sur son site permet de vite se rendre compte l’étendu de l’utilisation de Google +.

Sur ce coup là, Google se tire une balle de le pied car des sites grand public qui font des millions des visiteurs chaque mois avec des communautés Facebook de plusieurs dizaines de milliers de Fans se retrouvent avec des chiffres ridicules de +1 :

Statistiques Google +1

 

Les données structurées

Google donne maintenant la liste des données structurées qu’il trouve sur votre site :

Données Structurées
Données Structurées

Cela permet rapidement de savoir si Google prend bien en compte vos rich snippets et d’avoir des statistiques sur les pages qui les contiennent.

 

Les Statistiques sur l’auteur

Dans la partie « Labos », on retrouve les informations d’impressions et de clics des articles ou des pages qu’un auteur a rédigé :

Statistiques auteur
Les statistiques de l'auteurs

C’est intéressant pour les gros rédacteurs de contenu, l’avantage étant que le module affiche les articles de tous les noms de domaines en même temps.

 

Ce qu’il manque encore :

Google ajoute fréquemment des fonctionnalités sur l’interface du Webmaster Tools, il y a pourtant des éléments que beaucoup de Webmasters attendent depuis longtemps :

– Un module pour désavouer des liens (pratique lorsqu’on est victime de NSEO).

– Connaître les liens entrants de manière exhaustive (aujourd’hui Google n’en donne qu’une partie).

– Pouvoir paramétrer les sitelink (j’en ai mare de retrograder une 50aine d’URLs avant d’avoir un SiteLink a peu près qualitatif).

– Avoir un vrai support pour les problèmes de pénalisation (les 3 ou 4 messages différents que Google utilise pour signifier une pénalisation sont très peu clairs et même les Webmasters de bonne foi peuvent passer des mois à faire lever ces pénalisations).

 

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 8.8/10 (5 votes)
PARTAGER

23 COMMENTAIRES

  1. Pour les pages indéxées dans ce que tu nommes état du positionnement j’ai eu du mal à trouver , en fait c’est l’onglet Avancé du menu « État de l’indexation » 😉

    Pour les quelques sites qui j’ai testé cela a l’air vraiment précis.

    Laurent

  2. Salut,
    Pour ce qui est de la possibilité de désavouer des liens, j’ai cru comprendre que l’outil serait pour bientôt, mais sera-t-il inclus dans GWT, ça je ne sais pas en fait. Bon c’est vrai que c’est un outil indispensable, mais vu que maintenant google commence à faire des menaces en nous y envoyant des messages, ça donne un peu moins envie de l’ouvrir qu’avant 😉

  3. Bonjour François,

    Excellente présentation de l’outil le plus utilisé des web-masters !

    La mise à jour concernant le suivi des +1 est tout bonnement génial, dommage que le réseau social du groupe soit encore trop peu fréquenté…

    Merci et à bientôt !

    Marie

  4. Merci pour l’article ! Je n’avais pas vu la possibilité de voir les pages indexées ! Super pratique !
    Et lorsque que tu dis « de manière exhaustive », je pense que GG nous cache ou ne nous montre pas délibérément d’autres informations ou elles ne sont que peu précises… Je trouve cela dommagep our les SEO honnêtes que nous sommes !

  5. En effet, l’outil GWT s’améliore doucement mais sûrement. Mais aujourd’hui, il ne peut remplacer un outil SEO payant. Un jour peut-être ? Moi, ce que j’attend le plus c’est un module pour dénoncer certains liens ou domaines et plus de backlinks visibles depuis l’outils.

  6. Excellent article Merci ! Je pense que c’est l’outils le plus facile et le mieux adapté pour gérer son site 🙂 il reste encore des defaults mais il ne cesse de s’améliorer 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE