PARTAGER
Limite de Google Analytics
Limite de Google Analytics

Google Analytics est un formidable outil de suivi de trafic, il fournit aux Webmasters un service gratuit et performant. Ses nombreux avantages lui permet d’écraser la concurrence avec 85% de part de marché dans le monde.

Pourtant en l’utilisant de façon professionnelle sur des sites à fort trafic, je suis de plus en plus confronté aux limites d’utilisation du système.

 

Deux points sont particulièrement gênant :

– Les « other » dans les résultats Analytics :

De plus en plus, je retrouve (other) comme étant le mot-clé qui apporte le plus de trafic.

Voici exemple frappant des mots-clés naturels sur un gros site :

Limite de Google Analytics
Limite de Google Analytics

J’ai pris un moment pour comprendre que le problème ne venait pas d’une quelconque erreur de tracking, le problème vient bien des limites de l’outil Google Analytics !

Le problème vient du fait que Google Analytics ne traite pas plus de 1 million de ligne lors d’une requête!

Par exemple, si Google Analytics affiche avoir trouvé environ 965 000 mots-clés différents générant du trafic durant un mois… vous avez sûrement atteint la limite.

En multipliant votre période, vous constaterez qu’Analytics ne trouveras pas plus de mots-clés. Par contre, la valeur de votre ligne (other) va prendre une part très important de votre trafic.

En clair, au delà de votre millionième ligne toutes les autres entrées seront concaténées dans la ligne (other). Ce n’est pas très pratique, mais il n’y a pas grand chose à faire.

La seule solution est de découper votre analyse par période qui donne moins d’un million de réponse à chaque fois.

 

 

– L’échantillonnage des données :

Le deuxième point qui me pose des soucis, c’est l’échantillonnage des données de Google Analytics.

Quand je vois la petite icone jaune avec les marges d’erreurs, je suis souvent perplexe :

Echantillonnage Analytics
Echantillonnage Analytics

 

Vous n’allez pas dire à votre client : « Cette semaine, on a vendu 14 Airbus A340 sur le site Internet … à plus ou moins 90% ».

Bien sûr, je caricature ! Mais bon, des données sur lesquelles ont ne peut pas s’appuyer, ca n’a pas d’intérêt.

Là encore, il faudra réduire la période d’analyse pour obtenir des chiffres fiables, en effet Google Analytics échantillonne les données lorsque la période à analyser contient plus de 500 000 visites (même si la vue ne contient que quelques visites).

Attention, parfois Analytics échantillonne mais il ne le dit pas 😉

 

 

Je critique, je critique, mais je trouve qu’en même que Google Analytics est un très bon outil qui convient à la fois aux néophytes et aux experts.

D’ailleurs, je préfère qu’Analytics échantillonne un peu sur les gros sites mais réponde rapidement, en effet beaucoup d’autres Webanalytics sont d’une telle lenteur qu’on ne cherche même pas à approfondir les analyses.

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 9.0/10 (2 votes)

14 COMMENTAIRES

  1. Contrairement à toi, je ne suis pas treès étonné : celé fait à mon sens partie d’une stratégie claire et habituelle de GG.

    Je m’explique Pour tuer ses concurrents, GG a une technique infaillible : il propose de manière gratuite un service jusqu’ici proposé de ma iere payante par ses concurrents. Il tue ses concurrents et remporte 85% du marché (comme sur Analytics) en quelques mois.

    Rapidement en position de monopole, il peut ensuite imposer ses contraintes : le nombre et la nature des données demandées par Google Shopping a ainsi doublé en quelques mois…et si vous ne les donnez pas, vous êtes exclus
    !

    Pour revenir à Analytics, mon analyse est que d’autres données seront bientôt agrégées ou perdront en précision. Cela conduira naturellement à ce que tu envisages une version payante plus complète…Et, au surprise, cela est maintenant le cas avec Gxoogle Analytics en temps réel.

    CQFD

  2. Afficher la totalité des expressions permet surtout de savoir combien de mots-clés uniques apportent du trafic.
    Cela permet de faire des comparaisons par période pour savoir si le site progresse/régresse sur du générique ou sur de la longue traine.

  3. @ignon : effectivement, j’ai eu le même réflexe, et ai pensé immédiatement à la version payante d’Analytics, plus puissante et avec de nouvelles fonctionnalités. Heureusement, peu de personnes ont un tel volume de trafic à analyser, ce qui tombe bien vu le prix annoncé pour les version payantes …

  4. Les mots clés sont parfois traitres, au début tu as tendance à en travailler le plus possible, puis tu t’aperçois vite qu’en réalité, il vaut mieux se concentrer sur un échantillon qui est vraiment ton coeur de cible.

    Donc bon, que Google bug au millionième mot clé, à la limite, ça fait juste rigoler de voir le bug du système^^

  5. Ah Ah, ce bon vieux google analytics! Personnellement je ne jure que par lui. C’est quand même super pratique. Je suis presque sure que je ne l’utilise pas au maximum de son potentiel mais à mon niveau (j’ai pas le soucis des 1 millions encore ^^) je dirais juste: MERCI GOOGLE ANALYTICS!

LAISSER UN COMMENTAIRE