PARTAGER

Les liens continuent de constituer un levier très important dans le référencement naturel des sites internet, et dans l’amélioration de leur notoriété auprès de Google.

Aujourd’hui, les partenariats sponsorisés, les échanges de liens et d’articles sont monnaie courante sur le web et de plus en plus de clients nous contactent avec la problématique d’analyser un partenariat et d’estimer le gain (ou non) apportée par sa réalisation. En effet, un lien peut réellement faire la différence dans une stratégie de référencement naturel, mais peut également être un facteur à risques.
En effet, Google affiche plus que jamais sa volonté de lutter contre les manipulations de ses robots, et considère le netlinking sponsorisé comme une technique à risque.

Voici nos conseils pour analyser dans un premier temps ces partenariats et éviter de tomber dans des pièges :

Quel site ?

Le premier élément à prendre en considération est bien sûr le poids du site qui recevra votre lien. Est-ce que la thématique du site est en adéquation avec votre activité ? Est-ce qu’il s’agit d’un site à fort trafic ? Est-ce un site qui peut vous apporter par sa notoriété et son poids auprès de Google ? Est-il plus ou moins populaire que votre site ? Est-ce qu’il s’agit d’un site à risque et comporte-t-il déjà beaucoup de liens externes ?

En plus de votre expérience du web et du SEO, des outils spécialisés dans l’analyse, comme Ahref, permettent d’obtenir une réponse à ces éléments.

ahrefs-logo
Il existe également des outils pour évaluer la popularité d’un site et son impact en termes d’influence. Nous pouvons citer Wikio, Klout, ou tout simplement l’action de se rendre sur la page Facebook et Twitter pour analyser l’interaction entre l’influenceur et son public.

Quel type de partenariats ?

La deuxième étape est bien sûr la nature du partenariat. L’objectif premier de ces liens n’est pas, en général, le gain de trafic apporté mais bien le gain de notoriété SEO. Le gain et surtout le coût de ce partenariat est bien sûr impacté par la nature de l’échange.

En voici quelques exemples :

Simple échange de liens :
A éviter, il est toujours recommandé d’avoir une contextualisation des liens et surtout un contenu de qualité autour d’un lien. Très souvent, ces liens se retrouvent dans une rubrique Partenaires ou dans un footer de sites, et ne vous apporteront que peu de poids d’un point de vue SEO.

Echange d’articles entre blogs :
C’est ici l’échange idéal car il ne vous coûtera que du temps de rédaction. En revanche, il sera très important d’être exigent sur le contenu de l’article en retour, qui ne doit pas détériorer la qualité du SEO de votre site. Egalement, l’échange doit être gagnant/gagnant. Évitez de réaliser un échange avec un site qui possède une trop faible notoriété ou qui n’est pas de qualité.

Diffusion d’articles sponsorisés contre rémunération :
C’est la forme d’échange qui prend de plus en plus d’ampleur aujourd’hui en France (elle est déjà presque obligatoire en Allemagne, Angleterre et aux États-Unis). Il s’agit de rémunérer (en euros ou avec des réductions/produits) une personne pour la diffusion d’un article sur son site internet. Ici, il sera indispensable de bien prévoir son budget et surtout d’estimer la valeur d’un lien. Pour cela, pas de secret, seul votre expérience et la connaissance du marché pourra vous aider. Attention à toujours bien garder en tête qu’un lien n’est pas un gage de gain de position, et qu’aucun prestataire ne pourra, honnêtement, vous affirmer que c’est uniquement ce lien qui a fait la différence dans vos performances. Attention donc aux sommes excessives qui peuvent être demandés par certains journaux ou bloggeurs pour la publication d’un lien sur leur site (Ce n’est pas rare de voir des offres à plusieurs milliers d’euros). Nous vous recommandons également de prendre en compte ce type de liens dans votre stratégie de Relation Presse et dans les éventuelles négociations en cours sur cet aspect.

Test de produits :
Finalement très similaire aux partenariats sponsorisés, les tests produits consistent à envoyer à un bloggeur ou à une rédaction un ou plusieurs produits pour la réalisation d’un test et la production d’un article sur leur site. Cet article contiendra un ou plusieurs liens vers votre site. Encore une fois, il est indispensable de bien estimer la valeur de ce lien par le coût du produit envoyé(+ frais de port)

D’un point de vue général, nous recommandons toujours d’analyser le niveau du profil netlinking de votre concurrence et de considérer les partenariats sponsorisés avec prudence. Attention, Google demande à ce qu’une annotation soit posée lorsqu’un article est sponsorisé afin de prévenir l’internaute.

monetiser-blog-techniques-article-sponsorise

Nous pouvons voir ci-dessus l’indication [billet sponsorisé] sur le titre de l’article.

Top 10 des erreurs/pièges à éviter!

1. Lien trop cher VS son impact

Conseil : Les coûts de certains liens, notamment sur des sites de presse, atteignent parfois des montants très importants (plusieurs dizaines de milliers d’euros). Attention à toujours bien estimer la valeur d’un lien (trafic estimé ? Impact sur votre stratégie SEO globale ?).

2. Lien présent sur une page qui reçoit une balise meta robots noindex, nofollow

Conseil : Toujours vérifier le code de la page de destination

3. Lien rarement visité par les robots

Conseil : Toujours vérifier le robots.txt du site partenaire et utiliser le cache depuis Google.fr pour connaitre la date de la dernière visite du robot sur la page. Une commande site:[URL de la page] dans Google pourra également être utile pour vérifier l’indexation de la page.

4. Lien présent dans une ferme à lien

Page partenaires avec beaucoup de liens, à fuir tout simplement!

5. Lien sur un site qui a déjà reçu une pénalité de Google

Conseil : Demander les informations Search Console, utiliser des outils SEO comme SEO Moz ou Yooda Insight pour essayer de détecter une baisse de trafic/position qui pourrait être liée à une pénalité. Une recherche sur Web.archives.org pourra également être utile pour vérifier l’historique du site.

6. Lien sur un site qui a été piraté

Conseil : A fuir tout simplement!

7. Lien sur un site qui réalise du black SEO

Conseil : Un rapide audit SEO/netlinking vous permet de savoir si des actions de black SEO ont été réalisées sur ce site.

8. Lien sponsorisé en NoFollow ou javascripté.

Même si Google demande de mettre en NoFollow un lien sponsorisé, cette technique annule le jus SEO que ce lien pourrait fournir. Et donc vous faire payer un lien pour rien (en dehors du trafic éventuellement généré par celui-ci).
Conseil : Toujours être très clair sur les termes de votre partenariat, et demander un lien DoFollow.

9. Liens hors thématique

Éviter les liens sur des sites qui ne sont pas identifier dans votre thématique. Toujours privilégier les sites dans le même univers sémantique que le vôtre, même si le DR de certains sites peut être tentant.

10. Location de liens

Conseil : Toujours privilégié des liens sur le long terme, le temps que les robots prennent en compte ce nouveau lien et lui apporte du crédit. De manière général, évitez la location de liens et optez pour des liens permanents.

 

Le lien reste l’essence même du web, mais la règle reste de privilégier la qualité à la quantité. Ne prenez jamais à la légère un partenariat car celui-ci peut avoir un effet positif comme négatif sur votre référencement. N’oubliez pas que Google peut pénaliser facilement un lien de mauvaise qualité.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question sur le netlinking et à nous communiquer vos offres de partenariats.

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 10.0/10 (6 votes)
PARTAGER
Consultant SEO chez Open-linking

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE