PARTAGER
Refonte d'un site Internet : code retour 3xx, 4xx, 5xx ?

Afin de mieux faire le tour de la questions et d’éviter de prendre des raccourcis, découvrons ensemble quelques subtilités indispensables à connaître lors d’un refonte SEO.

A noter que nos retours se basent sur notre expérience, nos clients et leurs domaines d’activités. Il se peut que les chiffres varient pour vous.

SEO, UX ou les deux ?

Lorsque vous faites du SEO, vous aurez tendance à vouloir garder tout l’historique de vos pages et donc rediriger vos pages, votre trafic précédemment acquis et tous vos liens.

Lorsque vous faites de l’UX, vous aurez aussi la même envie : ne pas perdre l’internaute et l’amener vers une version améliorée de votre site.

La réponse est donc d’intégrer correctement le SEO et l’UX dans son process de refonte.

Refonte

Souvent lors d’une refonte, vous allez effectuer des redirections. C’est l’exemple le plus parlant pour répondre à notre question : tout rediriger ou pas en cas de refonte SEO ?

Profitez d’une refonte pour faire le tri dans vos URL : faites le tri dans les URL qui font des visites, qui sont importantes côté business, etc.

Changement HTTPS

Passage d'un HTTP à un HTTPS

Dans le cas d’une refonte HTTPS, si vous gardez les mêmes URI, vous n’avez pas forcément à vous soucier d’une gestion des codes de retour. Et donc une « simple » réécriture d’URL avec intégration de redirection 301 fera amplement l’affaire. Quid de la taille de votre site : tout rediriger ou commencer à faire le tri ?

Changement URI

Si vous changez d’URI (vous savez la partie de l’URL après le nom de domaine) que vous avez un site de plus de 1 000 pages, il est peut-être temps de réfléchir à ne pas rediriger toutes vos URL et commencer à faire une sélection.

Le choix des 1 000 URL est arbitraire et correspond à ce qui a été constaté chez nos clients ; premier ratio sur lequel nous avons été confrontés au choix de faire un vrai tri des adresses. 1 000 URL est un bon départ, pour faire le tri, avoir de bonnes bases et continuer de développer le site intelligemment.

Changement de domaine

Comme dans le cas d’un changement d’URI, le cas d’un changement de nom de domaine est le « moment parfait » pour effectuer un tri dans les URL et se poser, en amont du projet, les bonnes questions.

Taille du site

Pour les petits sites ou sites de taille moyenne, la question ne se posera pas forcément, car il sera plus facile et moins fastidieux de rediriger toutes vos pages. Nous vous recommandons plutôt d’utiliser des regex plutôt que des redirections 1to1 afin de vous assurer des temps de chargements meilleurs.

Dans le cas de gros sites, comme les sites e-commerce, vous avez une multitude d’URL qui existent et il est intéressant de fixer des données clés qui vont permettre d’orienter votre choix de codes retours :

  • L’URL a-t-elle réalisé du trafic sur les 3/6/12 derniers mois ?
  • Ai-je des liens qui pointent vers cette URL ?
  • Les liens créés sont-il qualitatifs ?

Voici un tableau récapitulatif de plusieurs cas auxquels nous avons été confrontés :

Taille du site Part des 301 Part des 410
20 000 URL (changement domaine + HTTPS) 98% 2%
1 000 000 (changement URI + nouvelles pages) 86% 14%
4 000 URL (rapatriement d’un domaine) 65% 35%

Les fameux codes retour

Avant de rentrer dans le détail des codes de retours en cas de refonte, je vous propose de comprendre plus facilement les codes de retour, de manière originale (© Kevin Richard) :

1xx: Attends
2xx: Voilà
3xx: Dégage
4xx: T’as déconné
5xx: J’ai déconné

Quid des anciennes URL ? Devez-vous rediriger tout votre site ? Devez-vous utiliser des redirections permanentes ou temporaires ?

200

Actuellement, les pages de votre site répondent en 200 (enfin normalement … sinon c’est qu’il y a des optimisations à mettre en place !). Le code 200 signifie que la requête a été traitée avec succès. Votre objectif est d’avoir vos nouvelles URL qui répondent aussi en 200.

Notre objectif et votre objectif : limiter les pertes.

300

Globalement les codes 3xx (300) sont les retours indiqués par les serveurs pour une redirection.

301

La 301 moved permanently, est le code de retour que vous devriez avoir entre vos anciennes URL et les nouvelles. C’est la redirection recommandée en référencement et qui transfère l’autorité et l’historique.

Attention tout de même à éviter les boucles de redirections ou les redirections successives !

302

La 301 moved temporarily, correspond à des URL dont la redirection n’est que temporaire : offre commerciale par exemple.

Dans le cas de votre refonte, vous ferez « la chasse » à ces URL et préférerez les 301.

303

La 303 signifie see other, c’est un code de retour que vous ne devriez pas avoir lors de votre refonte ; si c’est le cas, privilégiez aussi la modification en code retour 301.

Cette requête (comme la vérité) est ailleurs.

310

La 310 est le code de retour qui apparaîtra dans les en-têtes HTTP lorsque vous avez trop de redirections successives ou des boucles de redirections.

Nous vous recommandons de trouver l’origine du « problème » et de le corriger le rapidement.

400

Les 4xx sont des erreurs directes du client web, soit une URL mal codée dans votre site, soit une faute de frappe de l’utilisateur. Revenons sur les principaux codes qui nous intéressent dans le cade d’une refonte.

403

403 signifie forbidden, soit défendu en français. Cela signifie que vous (ou le robot) êtes arrivé sur une page sur laquelle vous n’avez pas de droits. Dans ce cas, trouvez la source et modifiez l’URL.

404

La 404 et le robot chez Google

Le Not found « classique », la page n’a pas été trouvé et donc son code de retour est 404. Dans le cadre de vos refontes : trouvez la source de cette erreur, corrigez-la et profitez en pour faire une 301 vers la « bonne » page.

410

Ce code de retour se traduit par gone, soit la ressource est partie, n’existe plus.

C’est un code encore peu utilisé par les webmasters, SEO, et tout autre personnel qui gère ou a accès à un site web. Ce n’est pas une révolution et ce code de retour existe pourtant depuis des années.

C’est grâce à ce code de retour que nous vous recommandons de ne pas rediriger tout votre site Internet en cas de refonte. Ce code permet de faire le tri et d’indiquer aux robots des moteurs de recherche de supprimer de leur index certaines pages.

418

Aucun lien direct avec la refonte d’un site Internet, mais en cherchant plus d’informations sur les codes de retour, je suis arrivé sur le 418 qui signifie « I’m a teapot » (je suis une théière). Pour plus d’informations : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyper_Text_Coffee_Pot_Control_Protocol

500

Erreur 500 - Erreur serveur à rechercher

Les codes 500 proviennent d’erreurs liées au serveur. Souvent lors des refontes, nous détectons quelques unes de ces erreurs. Leur source : la charge serveur dans 90% des cas !

Les erreurs 500 affectent directement l’état de santé de votre site, veillez à ce que ces erreurs ne se produisent pas régulièrement et durant trop longtemps – de manière optimale, qu’elles ne se produisent pas du tout. Sinon la conséquence sera que les moteurs de recherche alloueront moins de temps au crawl de votre site, et donc potentiellement de moins bons positionnements SEO.

500

Si vous avez un code retour 500 (Internal Server Error), sur le moment vous pouvez vérifier qu’elle n’était que temporaire. Si elle se reproduit, pensez à vous rapprocher de votre hébergeur ou administrateur réseau : cette erreur n’est pas « normale ».

502

Le retour 502 signifie Bad Gateway ou Proxy Error, c’est donc un problème qui peut être soit réglé directement par la personne en charge du site, soit par la personne en charge du serveur. Veillez à identifier la source de l’erreur (faites passer un crawler par exemple) et corrigez-là.

503

503 signifie que le service n’est pas disponible (Service Unavailable).

Ce code peut être utilisé en cas de maintenance, mais surtout ne faites pas de redirection vers une page de maintenance … cela aurait pour effet d’indexer une title ou une META dans l’index de Google/Bing/… et votre CTR s’en verrait fortement affecté.

505

Erreur serveur qui touche directement vos réponses HTTP : 505 = HTTP Version not supported, si la version HTTP n’est pas gérée par votre serveur, corrigez directement ce point ou faites appel à quelqu’un qui pourra le faire.

Conclusion

Pour conclure :

  • Prenez le temps en amont de réfléchir à ce que vous souhaitez et aux conséquences possibles en cas de refonte
  • Ne redirigez pas toutes vos URL en 301
  • Pensez à utiliser le code de retour 410
  • En cas de maintenance ne faites pas de redirections vers une page répondant en 503
  • Les problématiques peuvent venir du serveur, mais aussi de l’humain
  • L’intérêt d’utiliser différents codes de retours est de mieux orienter le crawl
  • Pourquoi mieux orienter le crawl ? Pour valoriser les pages importantes du site

A noter que dans tous les cas, vous devez prendre du recul sur votre projet et garder en tête que chaque projet est différent.

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 10.0/10 (3 votes)

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE