PARTAGER
hamac & SEO

Les beaux jours sont là et chacun finit l’organisation de ses prochaines vacances : Ma carte d’identité périmée va-t-elle passer à l’aéroport ? Est-il encore temps de perdre 10kg ? Mojito ou Moscow Mule cet été ? … Et si vous profitiez de cette période creuse au bureau pour refaire le point sur votre SEO ? Tout ce que vous n’avez jamais le temps de faire tout au long de l’année, c’est justement pendant le chassé croisé de l’été qu’il faut s’en occuper…
Découvrez dans cet article quelques exercices incontournables pour votre cahier de vacances SEO !

Repartir sur de bonnes bases techniques

Vous avez fait une refonte de site il y a quelques temps et tout était nickel, vous avez corrigé toutes les failles trouvées lors de votre dernier audit technique… mais votre site web est un organisme vivant qui évolue et qui vieillit ! Les différents auteurs de votre blog postent des articles, le service communication retouche certaines pages sans vous prévenir, les développeurs mettent en production une « petite modification graphique sans impact sur le SEO »… bref, de nombreuses raisons peuvent expliquer que votre site bouge et qu’on puisse parfois découvrir de nouveaux problèmes pour votre référencement naturel. Il est donc important de faire un point régulièrement sur l’état de santé global de votre site web et si possible en prenant un peu de recul.

Y voir plus clair avec l’analyse de logs

lunettes de soleil et SEOC’est une des meilleures solutions pour pouvoir étudier en détail et de façon objective le parcours des robots de Google dans votre site. Avec des outils gratuits comme SEOlyzer, ou payants comme OnCrawl, vous pouvez en quelques minutes décortiquer 45 jours de fichiers logs pour en retirer de nombreuses pistes d’amélioration ou des erreurs qui ne vous avaient pas alertées jusqu’ici mais qui peuvent pourtant poser problème. Par exemple un gabarit de page peut avoir été passé en noindex par erreur, certains fichiers ressources comme des javascripts ou CSS peuvent revenir systématiquement en erreur 404 pour les robots, ou encore vous pouvez vous rendre compte que Google passe son temps sur votre navigation à facette alors que vous ne souhaitez pas l’indexer… bref voir comment les robots des moteurs de recherche se comportent concrètement sur votre site est très intéressant et devrait vous permettre de ne plus optimiser votre site pour le SEO «  à l’aveugle ». N’hésitez pas à coupler cela avec un crawl du site, et surtout à comparer ces données avec une nouvelle analyse qui sera faite 6 mois plus tard ou quand vous aurez fini de mettre en place vos différentes corrections.

Faire le point sur les temps de chargement de votre site

Depuis toujours la vitesse a été une problématique importante pour le web : avec les anciennes connexions 56Ko on se battait pour alléger au maximum les sites internet et économiser de la bande passante ; aujourd’hui les connexions internet en haut débit sont (presque) partout donc certains éditeurs de site ne se soucient plus des poids de fichier… ce qui est une erreur ! En effet les internautes sont toujours plus impatients et un site qui met quelques secondes de trop à s’afficher peut vite être abandonné au profit du concurrent. Et puisque depuis quelques mois la navigation sur mobile a dépassé celle sur desktop, le temps de chargement est redevenu un aspect critique que vous devez contrôler et maitriser.

du SEO avec une bouée flamant rose !Il existe de nombreux outils pour tester la vitesse de chargement de son site web, qu’ils soient payants ou gratuits comme le célèbre PageSpeed Insights de Google. Au final la méthodologie reste la même :

  1. Déterminer les différents gabarits à tester dans votre site (page d’accueil, page catégorie, page produit…)
  2. Effectuer la mesure à l’aide de l’outil et bien préciser les URLs exactes que vous avez testées
  3. Identifier et lister les optimisations à faire : changer de serveur, mettre en cache, compresser les images, mettre en place du lazyloading…
  4. Mettre en place celles qui sont possibles (certaines demanderont des développements longs, d’autres ne prendront qu’une dizaine de secondes et un plugin à implémenter)
  5. Refaire le test sur les mêmes URLs et les mêmes outils après avoir tout corrigé pour comparer les scores et KPI

Le gain de temps sera à la fois appréciable pour l’expérience utilisateur (meilleure navigation sur le site, taux de rebond en baisse, augmentation du taux de conversion…), mais aussi directement pour votre SEO puisque dorénavant Google prend en compte la vitesse de chargement parmi ses nombreux critères de classement. C’est donc un chantier particulièrement utile pour votre site qu’il peut être intéressant de lancer dès cet été.

Etoffer et muscler votre site du point de vue sémantique et contenu

SEO sous les palmiersDepuis combien de temps n’avez-vous pas fait une analyse sémantique ? Vous et vos équipes rédactionnelles produisez tout au long de l’année différents contenus mais ne prenez jamais de recul ? Il faut profiter de la période estivale pour faire un point sur le contenu existant et voir comment vous pouvez en tirer parti :

  • Réutiliser votre contenu sur une autre forme (infographie, vidéo, livre blanc…)
  • Regrouper des articles en un dossier complet
  • Publier un classement des articles les plus lus
  • Ecrire la suite d’un article qui avait bien marché (un an après, retour d’expérience…)

Les possibilités sont nombreuses pour enrichir et prendre de la hauteur sur vos contenus les meilleurs, mais aussi sur les moins bons : essayer de les retoucher, de comprendre pourquoi ils n’ont pas trouvé leur public…

Capitaliser sur les pages à fort potentiel

Faites également le tour de vos pages positionnées dans les SERP entre les places 4 et 15, c’est-à-dire en bas de première page ou début de 2eme page de Google car elles représentent un beau potentiel de progression rapide. En les retravaillant correctement (title, meta desc, H1, contenu texte, images, vidéos…), en retouchant le maillage interne dans votre site, et éventuellement en faisant quelques backlinks vers ces pages, il y a souvent moyen de leur faire gagner rapidement plusieurs places. Optimiser ainsi régulièrement des pages vous permettra d’accroitre votre visibilité sur Google et d’augmenter votre trafic SEO petit à petit.

Analyser la concurrence

le SEO à la plageL’été est aussi le moment idéal pour vous pencher sur la concurrence. Analysez leurs performances SEO et les mots clés sur lesquels ils cherchent à se positionner. Vous pouvez comparer les mots clés de plusieurs de vos concurrents pour détecter ceux sur lesquels ils sont visibles alors que vous ne les travaillez pas du tout. Vous pourrez ainsi souvent trouver de nombreuses idées de contenu, de silo, d’article, pour pouvoir aborder de nouvelles thématiques et enrichir votre site du point de vue sémantique.

Préparer votre planning éditorial

N’hésitez pas à lister toutes ces nouvelles idées de contenu et à éventuellement les répartir dans un planning éditorial. Véritable outil de travail, celui-ci vous permet de prendre du recul sur votre stratégie de contenu, d’échelonner la production de ceux-ci mais aussi de déléguer une partie de la rédaction à une équipe complète en interne, un freelance ou même à votre agence SEO.  Si un fichier excel peut tout à fait faire l’affaire, sachez qu’il existe aussi des outils en ligne pour préparer votre planning éditorial ou encore des plugins WordPress comme Editorial Calendar.

Prendre du temps pour vous

L’été est souvent l’occasion de relâcher un peu la pression après une année la tête dans le guidon. Profitez des beaux jours pour sortir boire un verre avec vos collègues, ouvrir les fenêtres du bureau et pourquoi pas brainstormer au soleil !

Gagner en efficacité en retravaillant votre tableau de bord

Profitez aussi de cette période calme pour faire le point sur vos KPI et simplifier ou synthétiser votre tableau de bord hebdomadaire ou mensuel. N’oubliez pas : tout ce que vous surveillez doit pouvoir être source d’information et d’action… trop de KPIs tuent les KPIs !

Prenez quelques heures pour refaire le tour de votre compte Google Analytics ou pour préparer un joli DataStudio à partager avec vos équipes ou votre supérieur. Ce tableau de bord doit devenir un outil intuitif, agréable et simple à gérer, et non plus une torture mensuelle qui nécessite plusieurs heures rien que pour l’actualiser et l’analyser.

Vous former pour vous améliorer

bouquiner et se former au SEO sur la plagePrenez aussi quelques heures ou jours pour vous ouvrir à de nouvelles techniques : dans le domaine du SEO et du webmarketing bien sûr, mais aussi pourquoi pas pour apprendre ou vous perfectionner sur un sujet de « savoir être » utile dans votre vie professionnelle comme réussir une prise de parole en public, réaliser des présentations powerpoint qui déchirent… ou découvrir et travailler son charisme ! Le plus important étant d’apporter quelque chose de neuf et vivifiant pour renouveler un peu votre quotidien et vous sentir d’attaque pour la rentrée de septembre et le retour de vos collègues.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, les mois de juillet et août sont souvent l’occasion de se ressourcer et de se pencher sur des aspects qu’on a tendance à mettre de côté le reste de l’année… C’est donc le moment idéal pour travailler son SEO d’une autre façon… et profiter ainsi des vacances de vos concurrents pour avancer !

SEO sur la plage de sable blanc

PS : comme vous pourrez le remarquer, les photos de cet article n’ont rien à voir avec le SEO… mais elles sont tellement jolies que je n’ai pas pu résister ! Bonnes vacances à tous 😉

 

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 10.0/10 (2 votes)
PARTAGER
Curieuse, dynamique et passionnée par le web, j'ai exercé différents postes liés à la conception de sites puis au webmarketing chez l'annonceur, en freelance ou en agence.Je suis aujourd'hui Consultante SEO chez Open Linking (Nantes).A bientôt !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE