PARTAGER
le SEO quand on crée sa marketplace

Depuis quelques années, de plus en plus de sites e-commerce décident d’ouvrir leur catalogue à d’autres vendeurs pour créer une « Marketplace » ou « place de marché » sur leur secteur d’activité. Qu’est-ce que cela implique du point de vue SEO ? Comment optimiser le SEO de sa propre place de marché ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Tout d’abord, revenons aux bases : une « Marketplace » est une plateforme qui permet de mettre en relation des vendeurs avec des acheteurs potentiels.  On distingue ainsi les marketplaces de produits (comme Amazon, Cdiscount ou Ebay), et celles de services (Airbnb, Uber…), et elles peuvent s’adresser à des secteurs B2B (entre professionnels), B2C (de professionnel à particulier) ou C2C (de particulier à particulier). Nous parlerons dans cet article uniquement des places de marché de type produits.

Quels sont les avantages d’une place de marché ?

Le premier avantage à ouvrir une marketplace est d’augmenter considérablement la taille de votre catalogue pour vendre plus de produits sans subir les contraintes liées au stock ou au fond de roulement. Vous pouvez ainsi compléter votre offre actuelle simplement tout en laissant la gestion des stocks ou de la logistique au vendeur. C’est ce qu’on appelle le principe du drop-shipping : vous gérez l’encaissement et la commande en ligne, et transmettez les informations au vendeur final qui prépare à votre place la commande et l’expédie lui-même.

Proposer des centaines voire des milliers de références produits et un catalogue le plus complet possible vous permettra de devenir rapidement une référence dans votre secteur, surtout si vous optez pour une marketplace « de niche ». Ainsi, vous pouvez créer une place de marché spécialisée sur les produits du jardin, les produits régionaux, les produits bios, les jouets pour enfants, les pièces de voitures… tout est envisageable.

Autre avantage lié à ce nouveau volume de produits à vendre : le nombre de pages sur votre site va grimper, ce qui mécaniquement va vous donner beaucoup plus de poids et de nombreuses possibilités en termes de référencement naturel, ne serait-ce qu’avec le maillage interne.

créer sa marketplace

Comment créer concrètement sa marketplace ?

Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour créer une place de marché sans avoir à tout développer de A à Z. Vous aurez globalement le choix entre des solutions dédiées de type Saas (Software as a Service) comme https://www.wizaplace.com/fr/, https://www.kreezalid.com/fr ou encore https://www.izberg-marketplace.com/fr/ ; ou des plugins que vous pourrez ajouter à votre CMS e-commerce actuel et qui sont conçus pour vous permettre de gérer de multiples vendeurs qui proposeront leurs produits sur votre site, en échange d’une commission à chaque vente que vous effectuerez pour eux (généralement 5 à 15%).

Les plugins PrestaShop pour les marketplaces

PrestaShop propose une dizaine de plug-ins pour transformer votre site e-commerce en place de marché. Ainsi, les plug-ins « JA Marketplace »  et « Advanced Multi Vendor Marketplace » sont les plus connus et vous permettront de mettre en place votre plateforme pour environ 200€.  Vous aurez alors la possibilité de gérer plusieurs vendeurs, de mettre en place des commissions personnalisées (fixes ou variables), de personnaliser l’interface du back-office des vendeurs, de gérer leur catalogue de produits en temps réel et d’intégrer les systèmes et passerelles de paiement que vous souhaitez.

Transformer votre Magento en marketplace

Le CMS e-commerce Magento propose lui aussi différents modules pour créer sa place de marché. Le plus populaire est  « Multi Vendor Marketplace » qui est disponible pour 350 $ (soit environ 285 €). En installant ce module vous pourrez ainsi transformer votre site e-commerce en place de marché et créer différents profils de vendeurs puis leur permettre d’administrer eux-mêmes leurs contenus sur votre site (logo, images, média, avis-clients, produits…). Vous avez aussi la possibilité de configurer différents niveaux de commissions selon les vendeurs.

Créer sa marketplace avec WordPress

WordPress est le CMS le plus présent sur le web à l’heure actuelle. Il existe des milliers d’extensions gratuites ou payantes pour enrichir ses fonctionnalités de base et en faire le site dont vous rêvez. Pour lancer une boutique e-commerce classique vous pourrez par exemple vous tourner vers l’incontournable WooCommerce, et vous trouverez également plusieurs modules supplémentaires pour transformer en quelques clics votre boutique e-commerce en place de marché. Parmi les plus appréciés et utilisés on peut citer par exemple « WC Marketplace », « Dokan » ou encore « WC Vendors Marketplace ».

Quels impacts en SEO sur votre marketplace ?

Gérer la taille de votre site

Vous l’aurez compris, une marketplace est vouée à devenir un site de grande taille, avec des milliers de pages à indexer, crawler et maintenir à jour. C’est déjà en soi un challenge à relever puisqu’il faut s’assurer du bon cheminement des robots dans l’ensemble du site.

En plus d’une structure stable et d’un maillage interne étudié, nous vous conseillons donc de mettre en place une surveillance en temps réel des logs. Vous pouvez le faire par exemple avec SEOlyzer (gratuit), ou avec Oncrawl. Vous pourrez ainsi comprendre sur quelles parties de votre site les robots passent le plus de temps chaque jour mais également s’ils tombent régulièrement sur des pages 404, des redirections 301 ou si certaines de vos ressources Javascript ou CSS sont indisponibles.

Optimiser votre architecture

Avec un site de cette dimension, il est d’autant plus important de bien penser son architecture SEO. Attention aux déséquilibres dans les catégories, pensez à bien nommer vos catégories avec les mots clés les plus appropriés et à descendre sur de la moyenne et longue traine au fur et à mesure qu’on atteint les pages profondes.

Attention car de nombreuses analyses de logs ont prouvé qu’en dessous d’un niveau de profondeur 4 ou 5 les robots peinent à crawler régulièrement les pages et que cela peut impacter directement leur classement dans les SERP. Il faudra donc prévoir des raccourcis pour aider Google à mieux parcourir les pages profondes (plan de site HTML, liens depuis la page d’accueil, produits principaux dans le footer…). N’hésitez pas à surveiller les logs du site avant et après modification de l’architecture pour vérifier les effets directs.

Indexer les facettes de recherche… ou pas ?

Si vous ne souhaitez pas créer un catalogue trop profond, vous pouvez choisir d’indexer certaines facettes de recherche, particulièrement pertinentes sur des requêtes de longue traine. L’indexation de ces pages doit cependant être parfaitement gérée pour éviter d’envoyer à Google des milliers de pages quasiment vides ou en duplication de contenu.

De même il faudra prévoir de bloquer le crawl sur certaines combinaisons de facettes pour éviter d’agir comme un « spider trap » (un piège à robots).  En effet les robots des moteurs de recherchent se limitent à chaque passage à un certain nombre d’URL à parcourir (le  budget crawl), et s’ils s’engouffrent dans la navigation à facette ils risquent de passer une bonne partie de leur visite sur cette zone du site.

Éviter la duplication de contenu

Si les vendeurs proposent des produits très similaires, ou s’ils ne prennent pas la peine d’écrire une description différente pour votre plateforme que pour leur propre site, vous pouvez vous confronter rapidement à une vraie problématique de duplication de contenu.

C’est le cas pour les textes de description, mais aussi pour les photos quand celles-ci sont systématiquement celles fournies par le fabriquant par exemple.

Dans ces cas là il est possible de prévoir plusieurs descriptions pour un même produit (description courte et longue par exemple). Cela peut cependant représenter une somme de travail importante selon la taille de votre catalogue. Il faudra donc prioriser en retravaillant par exemple les produits les plus vendus, ou ceux sur lesquels vous touchez une plus grosse commission.

A noter qu’officiellement la marketplace conserve l’entière responsabilité du contenu diffusé sur sa plateforme, il est donc fortement recommandé de vérifier et modérer le contenu rédigé par les vendeurs, mais aussi les commentaires clients et les notes.

Prévoir des pages de profil des vendeurs

Les internautes qui visitent une marketplace sont parfois indécis car ils ne connaissent pas le vendeur proposé. Pour les rassurer et permettre au vendeur de se mettre en valeur n’hésitez pas à créer de vraies pages de profil vendeur les plus complètes possibles : logo du marchand, description de l’entreprise, exemple de produits vendus ou de catégories couvertes par leur catalogue, notation des clients, notation sur les délais de livraison…

profil du vendeur sur Fnac.com

Toutes ces informations permettront de faciliter la vente, seront appréciées par les vendeurs qui pourront travailler leur image (ce qui vous permettra de convaincre de plus en plus de marchands de vous rejoindre)… et sont également utiles pour le SEO de votre site.


En effet elles pourront être la tête de silo des pages de ce vendeur ou de cette marque, vous pourriez par exemple choisir de positionner ces pages sur « Acheter produits + NOM VENDEUR  », ou « Produits + NOM VENDEUR »…  ou directement sur le nom du vendeur comme le fait la FNAC dans sa balise title :

le snippet de FNAC.com
Aperçu des pages vendeurs dans les SERP de Google

Ajouter les micro données utiles

Comme sur un site e-commerce classique, il est important d’intégrer des micro-données quand elles sont pertinentes avec les informations proposées sur la page. Ainsi une page produit pourra reprendre la nomenclature décrite dans le schéma suivant : https://schema.org/Product

Par exemple, chez la FNAC, sur la fiche produit https://www.fnac.com/Aspirateur-sans-sac-Rowenta-X-Trem-Power-Cyclonic-Home-et-Car-RO6963EA-Noir-et-Fuchsia/a10652763/w-4   on retrouve bien https://schema.org/Product  avec une offre à 159,99€ et un vendeur (seller) identifié comme FNAC.COM, car il s’agit du vendeur principal.

microdonnées pour les marketplace comme la FNAC

Attention cependant car sur le site de la FNAC la page liste d’autres offres proposées par d’autres vendeurs…

plusieurs vendeurs chez Fnac.com

… mais ceux-ci ne se retrouvent pas dans les micro données.

Pourtant le schéma propose bien la possibilité d’intégrer plusieurs offres avec des vendeurs différents… simple oubli ou pas ?

Conclusion : à grand site, grandes responsabilités

Lancer une marketplace est une bonne idée pour vous démarquer de vos concurrents et devenir une référence dans votre secteur. Cependant cela implique de maitriser les contraintes d’un grand site sur lequel vous devrez aussi être particulièrement vigilant concernant la duplication de contenu.

Mais une fois ces deux principales problématiques assumées, vous bénéficierez d’une puissance de frappe très intéressante du point de vue SEO pour vous positionner naturellement parmi les meilleurs résultats puisqu’après tout vous êtes en toute logique « plus pertinent » pour l’internaute… ce que Google ne pourra qu’apprécier 😉

Vous devriez ainsi rapidement pouvoir atteindre des volumes de trafic intéressants, vous faire remarquer des internautes… mais aussi de vos concurrents qui pourraient d’ailleurs rapidement venir s’inscrire chez vous en tant que vendeur !

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 9.5/10 (2 votes)
PARTAGER
Curieuse, dynamique et passionnée par le web, j'ai exercé différents postes liés à la conception de sites puis au webmarketing chez l'annonceur, en freelance ou en agence. Je suis aujourd'hui Consultante SEO chez Open Linking (Nantes). A bientôt !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE