PARTAGER
Site Internet : coup de neuf avec une peinture en façade

La suite de l’article commencé la semaine dernière sur les refontes de large sites est enfin arrivée … enfin je vous avais dit une semaine, voilà la semaine passée 😉 Continuons sur le même principe avec des réponses à des questions génériques.

Si vous trouvez qu’il manque des aspects, dans 99% des cas, c’est parce que les données que je partage sont trop confidentielles ou alors que cela m’est paru une évidence à côté des autres éléments présentés.

Quatrième questionnement : les redirections, comment faire ?

Si vous vous y connaissez un peu en SEO, vous m’avez vu venir : il faut penser aux redirections !

Cela peut paraître logique, mais c’est toujours mieux de l’indiquer : faites de redirections 301 (permanentes) pour vous assurer des résultats optimaux.

Alors je n’en ai pas parlé avant, car pour moi-même si c’est la clé de voute ou une évidence pour votre stratégie, nous sommes obligés de définir une base « viable » vers laquelle rediriger les anciennes URL.

Partant de là, faites différents crawls de vos sites actuels, validez et revalidez les formats des URL sur le nouveau site. Faites une première slaves de règles de redirections, mais préparez-vous à en faire encore au moins 2 … sans parler de certaines redirections en 1 to 1. Car oui, vous aurez beau anticiper au max, vous tomberez toujours sur certains cas particulier.

Astuce : mettez tout noir sur blanc (ou quel que soit la couleur de votre logiciel/tableur/ …). Laissez reposer, c’est comme une recette de cuisine et après replongez-vous dessus et confrontez avec d’autres personnes.

Cinquième questionnement : l’univers de préproduction

Le point central de la refonte peut vous paraître être les redirections en SEO, mais il vous faut absolument un univers de pré-production. Univers qui sera à l’identique de celui mis en ligne lors du « changement de domaine ». Car avoir mis en place des redirections c’est obligatoire, savoir comment va réagir le site c’est crucial.

Je recommande en général entre 10 et 15 jours où le site ne doit pas bouger, pas être modifié, pas d’ajout de pages, rien (à part des adaptations aux points bloquants détectés) : j’appelle cela la période de gel. Ces 10 à 15 jours sont les derniers jours clés avant le passage en ligne.

Car si vous avez des changements vos tests (SEO ou non) ne seront pas réalisés à périmètres identiques. Et puis clairement, la refonte étant le moment d’apporter le maximum d’optimisation à votre site, profitez-en pour appuyer le maillage interne par exemple.

En tous cas, moi, c’est ce que j’ai fait : nouveau site, beaucoup de pages, digestion des robots, etc.

Maillage interne : ça sert ou pas pour ma refonte

Spoiler alerte : OUI

Mis à part cette petite blague, comme nous l’avons vu au paragraphe précédent : la refonte c’est l’occasion d’apporter le maximum d’optimisations SEO dont l’optimisation du maillage interne !

Dans mon cas, c’est un point clé pour le passage des robots et l’intégration des optimisations SEO d’une dizaine de site en un.

De plus, si vous avez un univers de pré-production bien préparé et « gelé » en temps et en heure, vous serez à même de tester au maximum cette optimisation parmi les autres.

Astuce : ce n’est pas parce que le site est passé en ligne, qu’il faut s’arrêter de travailler le maillage interne ! En effet, le site continuera d’évoluer et il faut absolument que vous vous serviez des premiers retours pour continuer d’optimiser ce point.


Vous avez maintenant fini de lire la seconde partie de mon retour sur les refontes de site internet de grande ampleur.

Il y aura une troisième partie, la suite et la conclusion de ces articles, nous parlerons de contenus, d’optimisation sémantique, mais aussi d’un fichier vous permettant de vous coordonner avec tous les acteurs du projet.

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 10.0/10 (1 vote)
PARTAGER
Consultant SEO & Data chez Open Linking

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE